Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Български (България)English (United Kingdom)French (France)Spanish (Spain)German (Germany)
Get Adobe Flash player

Horaires d`ouverture:


MUSEE D`HISTOIRE "ISKRA"

Tous les jours de 9:00 à 17:30


Musée de la Rose

Tous les jours de 9:00 à 17:30


La réplique du Tombeau Thrace de  Kazanlak

Tous les jours de 9:00 à 17:00


Tombeau de Seuthès III

Tous les jours de 9:00 à 17:00


Temple du tumulus "Chouchmanetz"

Tous les jours de 9:00 à 17:00

Complexe ethnographique  "Kulata"

sur rendez-vous


Maison- musée  Petko Staynov

Mardi – de 9:00 - 12:00
Mercredi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00
Jeudi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00
Vendredi – de 13:00 - 18:00
Samedi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00


Le temple-tombes "Helvetia" et "Grifoni" sont fermés jusqu'à l'achèvement du projet en cours.

RENAISSANCE

Dans le musée, vous rencontrerez des objets authentiques - armes, objets, photos et documents qui décrivent Kazanlâk en tant que centre administratif de la vallée au cours de la Renaissance bulgare. Les restaurations présentées, aux quelles le visiteur a accès, vous aideron  à  sentir l'esprit de l'epoque. L'exposition montre  la vie et les moyens de  subsistance de la population locale bulgare. Au milieu du XIXe siècle à Kazanlâk se développent  plus de 20 artisanats. Apparaissent le  marché et le commerce des foires. La loi  de la guilde de commerçants de la ville de 1861/dite Rufetchiyski/ est exposé, aussi le ferman /décret/ de 1851 interdisant aux  marchands étrangers à rester dans la ville après la fermeture de la foire.
La loi  de la guilde de commerçants locaux est exposé dans la ville en 1861, ferman /décret/ en 1851 interdisant aux  marchands étrangers à rester dans la ville après la fermeture de la foire. Cette base croissante nécessite et  crée la nouvelle éducation nécessaire et laïque, et de nouvelles formes culturelles. A  Kazanlâk sont ouvertes une école de classes /d`études primaires et secondaires/en 1843 et une école de jeunes  filles en 1867, dont le drapeau occupe une place accentuée  dans l'exposition. Un intérêt particulier excite  le statut exposé de la maison de culture "Iskra", inscrite sur une feuille de tôle par le peintre Petio Ganin, messager de Levski. La devise de la maison de culture - "Le bonheur consiste dans le consentement" est actuelle aujourd'hui encore.

Riben boukvar /le premier livre -poisson/, d-r Petar Béron, 1824

Évangile du XVII siècle. Couverture  ciselée d'argent du XIVe siècle.

"Chacun de ces sceaux nous rappelle   l`une  de ses  bonnes initiatives, lancée et  morte, avant qu'elle fleurisse et se développe, et les documents russes sont précieux de l'époque de la libération et plus le temps passe, plus chers deviennent-ils pour nous."
Chudomir

Dr. Hristo Tanev Stambolski Stefan Karadja et Ivan Peev /à droite/ de Kazanlâk, porte-étendard de la troupe

Le mouvement national - religieux est représentée par le bureau restauré de Dr Christo Stambolski, citoyen de Kazanlâk, l`une des principales figures  dans les luttes de l'église, participant au   I-er concile  de l'église. Le  férman /decret/ du sultan est exposé pour la mise en place de l'Exarchat - la première institution nationale reconnue internationalement, unissant les bulgares spirituellement, politiquement et religieusement, contribuant à la préservation et au développement de la nation bulgare.

 

 

Une  place d'honneur est attribuée  à la résistance armée contre les  envahisseurs  ottomans et les luttes politiques pour la libération - sont exposées les armes des haïdouks et les munitions , photos  et  armes des participants  de Kazanlâk dans le détachement de Hadji Dimitar, objets et documents de Todora / Merazchieva / Bakardjieva - courrier secret  du BRCB /Comité  révolutionnaire central de Bulgarie/, Hristo Patrev de  Shipka – commandant d`une  troupe de l` Insurrection d`Avril.

Le drapeau avec lequel a été accueilli  la mère de Hadji Dimitar lors de la  célébration en  mémoire des morts de Bouzloudja 1885 /l'un des premiers objets exposés au musée /
L`exposition du  Manifeste de la déclaration de  la Guerre russo-turque, l`uniforme russe, le fusil "Kraâka" arme de montagne et l`équipement turc capturé nous présente le thème de la Libération de  Bulgarie et de la contribution de la population locale dans la guerre. La région de Kazanlak, occupant une position stratégique importante dans l'Empire ottoman, d` une  population  vigilante et patriotique, participe activement à la libération de la Bulgarie.

 

Administrateur en chef :

Mariana Ibrichimova - Petrova

Téléphone: 0431 99050

E-mail: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it