Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Български (България)English (United Kingdom)French (France)Spanish (Spain)German (Germany)
Get Adobe Flash player

MUSÉE DE LA ROSE

  • Adresse: ville de  Kazanlâk, park "Rosarium" /parking: ul. Voynishka 1/


  • Horaires: tous les jours de 9:00 à 18:30


  • Tarifs :
  1. Adultes - 6 leva
  2. Élèves (écoliers  et  étudiants) - 2 leva
  3. Les enfants de moins de 7 ans: gratuit
  4. Conférence en bulgare - 10 leva
  5. Conférence en langue étrangère - 20 leva
  6. Entrée gratuite: Chaque dernier lundi du mois

  • Photos d`amateurs:
  1. Pour un appareil de photos - 5 leva
  2. Pour une caméra - 20 leva

  • Téléphone: +359 431 6 40 57

  • E-mail: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

La production de la Rose et encore plus le commerce avec de l'huile de rose deviennent   les plus attractifs "cartes de visite" de la région de Kazanlâk et de l'économie bulgare. Plus d'un siècle  on prétend à juste titre que "la culture de la rose en Bulgarie, visant que l`extraction de l'huile de rose est non seulement l'industrie la plus ancienne et la plus attrayante dans notre pays, mais aussi très, très spécifique à la région."

Dans la ville de Kazanlâk se trouve l`unique musée de son gendre, le Musée  de la rose. La première exposition du musée pour la rose a été ouvert en 1967, et en 1969 il s`amplifie est devient  Musée de la rose, qui est unique au monde. Il est abrité dans un nouveau bâtiment dans le parc "Rosarium" et fait partie du Musée d`Histoire "Iskra" de la ville de Kazanlâk.

Le musée de la  Rose possède une riche collection d'objets, de photographies et de documents révélant l'histoire de la production bulgare de roses oléagineuses. Les objets de l`exposition sont situés dans trois salles. Au  musée peuvent être vu des outils de traitement des roseraies, des récipients  pour le stockage et l'exportation de l'huile de rose et de l'eau de rose. Une  reconstitution d`un dépôt est faite aussi du premier laboratoire pour tester la pureté de l'huile de rose créée en 1907 par Hristo Yarâmov. Ceci est lié à un moment difficile dans l'histoire de production de la rose bulgare, quand apparaisse la falsification de la véritable huile de rose, dit «terechée» /oleum geranii/. Sous la menace de l'effondrement de la réputation de l'huile de rose bulgare comme le meilleur dans le monde, le laboratoire de  Hristo Yarâmov est une tentative réussie pour faire échouer  cette pratique nocive.

Un objet est  notable dans l`exposition  du musée, c`est le bocal de l'huile de rose (konkuma), qui a été utilisé pour la dernière fois en 1947, mais sa fragrance de rose est encore présente.

Au musée les touristes peuvent acheter de l'huile de rose, de différents produits de la rose oléagineuse, cosmétique, de la liqueur de rose, de l`eau de vie de rose et des souvenirs liés au quotidien  et à la culture des producteurs d'huile de rose.

La rose oléagineuse et la cueillette de la rose

La rose oléagineuse - la rose damascena mill. f. trigintipetala, a été transporté en  Bulgarie de l'Inde à travers la Perse, la Syrie et la Turquie. Dans la vallée située entre  les Balkans et Sredna Gora, elle trouve sa  deuxième maison. La Vallee de Kazanlâk obtient le nom de  Vallée de Rose. Le 21 mai 1837 le maréchal de camp allemand Helmuth von Moltke dit: "Kazanlak est  le Cachemire européen, La Roseraie  turque – le pays des roses."

La cueillette de la rose dure environ un mois – à partir de 20 mai jusqu'au 20 Juin, mais cela dépend des conditions météorologiques du printemps. Elle  commence tôt le matin de 5 h. est finie a  9-10h.La technologie, qui est la base de la production de la fameuse huile de rose bulgare c`est la double distillation. Suivant la  manière primitive de chargement d'un réservoir sont nécessaires 15 kg de roses et 60 litres de l`eau pure. Le processus est laborieux - 1 kg d'huile de rose est produit à partir de 3000 kg de roses et 1 g – de 1000 fleurs de  roses. Le prix sur le marché international est d'environ  6.000 € par kilogramme.

L'huile de rose bulgare est la meilleure qualité dans le monde - sans concurrents. Toutes les sociétés de parfums célèbres l'utilisent dans leurs recettes pour deux qualités principales – adjoigne  au  parfum la durabilité et une fragrance  particulière.

Il est un ingrédient essentiel pour le développement de la parfumerie européenne depuis 1720 et exporté par bateaux à travers de Constantinople à Marseille, Londres et New York, et aux caravanes de chevaux a travers de  Bucarest à Vienne, Paris et Berlin. En 1820 Doncho Papazov de Kazanlak créé la première maison de commerce  de rose bulgare. Ses fils Dimitar et Botyo développent cette activité. Après viennent les maisons de commerce  de rose de  Kâncho Shipkov (1840), Hristo Hristov (1863) et Petko Orozov (1864).

L'huile de rose bulgare a remporté des médailles d'or aux expositions universelles à Vienne (1873), Paris (1875), Philadelphie (1876), Chicago (1893) et d'autres.

Chaque année, chaque premier samedi et dimanche du mois de  juin à Kazanlâk est organisée   la Fête traditionnelle de la Rose, qui offre aux visiteurs de  souvenirs inoubliables associés à la beauté, aux réjouissances et à l'hospitalité des Bulgares.