Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Български (България)English (United Kingdom)French (France)Spanish (Spain)German (Germany)
Get Adobe Flash player

Horaires d`ouverture:


MUSEE D`HISTOIRE "ISKRA"

Tous les jours de 9:00 à 17:30


Musée de la Rose

Tous les jours de 9:00 à 17:30


La réplique du Tombeau Thrace de  Kazanlak

Tous les jours de 9:00 à 17:00


Tombeau de Seuthès III

Tous les jours de 9:00 à 17:00


Temple du tumulus "Chouchmanetz"

Tous les jours de 9:00 à 17:00

Complexe ethnographique  "Kulata"

sur rendez-vous


Maison- musée  Petko Staynov

Mardi – de 9:00 - 12:00
Mercredi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00
Jeudi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00
Vendredi – de 13:00 - 18:00
Samedi – de 9:00 - 12:00 et 13:00 - 18:00


Le temple-tombes "Helvetia" et "Grifoni" sont fermés jusqu'à l'achèvement du projet en cours.

TOMBEAU THRACE DE KAZANLAK

Edifice de protection du tombeau de Kazanlâk, dans le parc Tulbéto

  • Adresse: ville de Kazanlâk, parc Tulbéto

  • Horaires de la réplique: Tous les jours de 9:00 à 17:30

  • Tarifs:
  1. Adultes - 6 leva
  2. Élèves (écoliers  et  étudiants)- 2 leva
  3. Les enfants de moins de 7 ans: gratuit
  4. Entrée gratuite: Chaque dernier lundi du mois.
  • Téléphone: +359 431 6 47 50
  • E-mail: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
  • Option d'achat des matériaux de papier et des souvenirs.
  • Ordre de défense d`accès à l'original du  "Tombeau thrace de Kazanlâk" - téléchargement
Le tombeau a été découvert par hasard  le 19.04.1944, par  soldats lors du creusement d` un   refuge anti-aérien. Construit sur le niveau du terrain environnant il est orienté  direction nord-sud avec une entrée par le sud. Il est constitué  d` un couloir et deux chambres funéraires  l`une rectangulaire avant le tombeau et l`autre  ronde.

Le corridor est de pierre brute aux  dimensions de 1,84 x 2,60 m. A partir de  la façade en direction  sud ses murs abaissent progressivement et ont été clos avec un mur de barrière  0,7 mètres de haut. Les deux caméras sont construites en briques soudées de mortier  et les murs et les planchers sont recouverts de trois couches de crépi  sur lequel  ont été réalisées les fresques dans les techniques de détrempe et fresque.

La camera avant le tombeau  à une forme  rectangulaire  aux  dimensions de 1,12 x 1,96 mètre et une hauteur de 2,25 mètres. Voûtée à deux pentes. Le crépi du mur est divisé selon l'ordre ionique aux multiples ceintures  en blanc, noir, et rouge,  au-dessus desquelles sont présentés les deux frises. La première frise  touche  les lignes d` une parure de perles, de kymation ionique et lesbienne. Sur un fond noir est peinte une  palmette centrale à partir de laquelle symétriquement dans les deux directions sortent des tiges aux feuilles vertes   et des fleurs rouge clair. Au-dessus de la frise est présenté  en succession le kymation ionique, un ornement dentelés et bucranes. La fresque termine avec une frise figurative  de scènes de guerre.

Le centre de chaque scène est marqué par une paire de guerriers, auxquels se  rejoignent soldats de  l'infanterie et cavaliers au galop. Sont vêtus de chitons courts et de chaussures plates  et sur leurs épaules s`agitent  chlamydes rouges et bleus. Leur armement est représenté par différents types de casques, paires de lances courtes et de  longues sabres recourbées /machaira / et pour se défendre  de grands boucliers. Les scènes sont reliées à des événements dans la vie du  défunt  ou aux jeux commémoratifs dans sa mémoire.

Au- dessous d`une entrée rectangulaire formée par 4 blocs de pierre on passe dans la camera en forme de dôme. Sur la partie intérieure autrefois  il y avait une porte de métal d` un battant. La  salle en forme de dôme est de 2,65 mètres de diamètre et d`une hauteur de 3,25 mètres. Elle est  en forme de ruche- cloche, fermés au sommet d`une pierre- clé de voûte. La moitié inférieure des murs est recouverte de champs en noir, blanc et rouge en alternance. Sur l'architrave sont présentés tour à tour 12 rosettes de quatre pétales et douze bukranes/ têtes de taureaux / décorés avec des guirlandes. Au-dessus  est représentée  une kymation lesbienne dessus laquelle se développe la frise principale avec la scène de héroïsation.

Une position centrale occupent les  trois figures - le noble thrace récompensé d'une couronne en or assis sur unе chaise basse, sa femme, un diadème sur la tête couverte d'un voile, assise sur une chaise haute et l`une des femmes debout vêtue de peplos avançant vers eux avec un plateau dans les mains. Le sujet est interprété comme  fête funéraire. Des deux côtés de ce groupe se dirige une  procession. Derrière la femme en  peplos est peint un jeune homme portant une cruche et une tasse à la main. Après lui viennent  deux musiciennes aux chitons longs. Poursuivent  deux guerriers menant des chevaux sellés. A  gauche de la  femme noble est représentée une femme en long chiton, portant d'une main une boîte de double couverture et dans l'autre - une boîte rectangulaire. Derrière elle marche la  seconde avec un manteau bleu clair dans ses mains. Elles sont suivis  d`un jeune homme menant quatre chevaux attelés à un char de deux roues. Au-dessus de la frise ionique sont présentés une corniche  ionique, e un ornement dentelé, un cordon  et un ruban rouge avec onze têtes de lion. Au sommet de la coupole est représenté une course de chars a  deux chevaux / bigue /. La pierre- clé de voûte a été décorée d`une  rosette a huit pétales.

La sépulture dans le tombeau a été pillée dès  l'antiquité. Dans la salle ronde on a trouvé une amphore de transport, des fragments de céramique locale  et importée, d'éléments d`une couronne d'argile dorée, garnitures d`applications rondes  et fils d'or probablement d` un ornement  de  vêtements, objets en os, des pièces d'armement et une bride, pièces de bois et de clous de fer, probablement d`un  lit funèbre, comme des os de deux individus. Dans la caméra avant le tombeau est  trouvé un œnochoé d'argile et d'os de cheval enterré.

Des deux côtés du tombeau de 1,2 mètre de hauteur dans le remblai deux foyers ont été trouvés avec des traces de sacrifices - de nombreux ossements d'animaux et des fragments de poterie. Dans le foyer oriental ont été posée deux  askos, fragments d`un broc d'argent et de fragments  de récipients locaux et importés. Sur le même niveau, mais des deux côtés de la chambre circulaire sont découverts et deux pithos.

Le plan, la maçonnerie, le style et la technique des peintures  murales comme les objets trouvés permettent de dater le  tombeau de Kazanlak à la première moitié du III e siècle av.J.C.

Le concept général de l'architecture et des fresques, le style unique et la maitrise de l'artiste convertissent le tombeau de Kazanlak dans un des chefs-d'œuvre de l'art thrace et du  patrimoine culturel antique. En 1979, il a été déclaré monument d` importance mondiale protégé et sous l`égide de l'UNESCO.